Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Hellfest 2016 : 18/06/16 – Samedi c’est la folie

Après le vendredi, il est plus que logique que le samedi suive. Et il a tenu son rang de fort belle manière. Récit d’une journée placée sous le signe du stoner, du rendez-vous manqué et de la gifle.

The Lumberjack Feedback (M) : Pour moi plus qu’une découverte festival, une vraie consécration, le groupe, je le connais, je le diffuse régulièrement et c’était un plaisir de les voir jouer sur scène. C’est efficace, simple sans être simpliste, une vraie réussite.

(T) : Sous les conseils de M, je me suis rendu sous la Valley pour ce groupe et aucun regret n’est à signaler. Dans un esprit similaire à Year of No Light, The Lumberjack Feedback fait parti de ses groupes bonnes surprises dont on espère un passage à Lyon pour en voir plus. Essai validé.

Hangman’s Chair (T) : Ce groupe était coché sur mon Running Order depuis des mois. Voilà 11 ans que les Français tournent et enfin la reconnaissance arrive petit à petit. Stoner teinté de Doom ou Doom teinté de Stoner, on ne sait pas, mais la formule est ultra efficace et on vous recommande ce groupe 1000 fois.

August Burns Red (M) : AH BAH LA QUAND IL S’AGIT DE FAIRE DES BREAKDOWNS Y A DU MONDE MAIS QUAND IL FAUT VENIR AUX INTERVIEWS Y A PLUS PERSONNE !!

(T) Pareil que mon collègue M avec une pointe d’honnêteté à apporter puisque j’ai beaucoup apprécié leur show. Étant friand de Breakdowns, il est vrai qu’ABR en pose pas mal. Mais avec ses chansons aux inspirations variées, j’ai passé un bon moment.

Strife (M) : Leçon de hardcore, mais du vieux hardcore, celui qu’on ne voit plus vraiment sauf pour les quelques initiés, c’était franc honnête, mais j’ai préféré la paella que je mangeais pendant..

Foreigner : I WANT TO KNOW WHAT LOVE IS ! (Non en fait on était en retard a cause d’ABR, du coup on a quasiment rien vu. Je vais pleurer.)

Sick Of It All : L’avantage de ce groupe c’est qu’il nous a transmis son émotion par rapport aux choses.. En effet à la fin du set on était malades sur 20. On en est même arrivés à faire un pierre feuilles ciseaux au rythme de la batterie qui faisait “Touka touka touka touka.”

Joe Satriani : Un des guitar hero, probablement mon guitar hero préféré, eh bien aucune déception, le vieux est en place, gère encore ses solos et sait bien s’entourer. La rythmique est en place et si il avait un peu moins de monde que les autres, il avait l’air de s’en foutre et d’être heureux d’être là. Et ça, c’est beau. On en a chialé chez la grosse pomme verte.

Disturbed (M) : Euh. Alors. Comment vous le résumer… Plein de chansons qu’on connait pas, quelques reprises histoire de quand même faire bouger les gens et le chanteur qui prévient l’arrivée du “Oh-ah-ah-ah-ah”? Je pense avoir bien synthétisé le truc.

(T) Je rajouterai seulement le fait que j’ai loupé Goatsnake pour ce concert. Et que j’en pleure encore le soir.

Bad Religion (M) : Le concert était bien, le public un peu moins. En effet les gars du HF ce sont dit (à raison) que ce serait une bonne idée de mettre des copeaux grossiers de bois pour faire des gradins. C’est sans compter sur des metallo-punk-anarchoides-loulards qui ont décidé de faire une bataille avec ces bouts de bois, et si c’est “drôle” cinq minutes. Pendant tout un concert, c’est lourd. Dommage car le groupe était heureux d’être là, mais certaines personnes du public ne pouvaient pas en dire autant

Hermano (T) : Conseillé par un collègue Suédois, je suis allé voir ce groupe de stoner. Et ce fut une bien belle surprise. Et ce fut une autre belle surprise quand je me suis aperçu que John Garcia, chanteur de Kyuss, était dans le line-up. Alors évidemment, on s’est mis à rêver d’une possible cover d’une chanson de Kyuss. Mais non, Hermano est resté dans son répertoire, et quel répertoire.

Bring Me The Horizon (M) : C’était bien, vraiment, tout ceux qui crachent sur BMTH, je pense qu’il faudrait se calmer, le groupe n’est vraiment pas mauvais et a encore des idées. Le chanteur a perdu sa voix? Et alors? Le groupe a su rebondir en prenant un autre tournant, ça ne vous plait pas/plus? D’accord, mais ne dites pas que le groupe est mort, il est bel et bien vivant et s’en bat les couilles de ce que vous pensez, et ça fait plaisir à voir putain.

Fu Manchu (M) : Pour être encore au stade de la découverte du stoner et de toute cette sous-branche du métal/hard-rock, j’ai pris plaisir à voir les papas du genre et à voir que les mecs étaient en place et savaient ce qu’ils faisaient. C’est beau et honnêtement, j’ai presque envie de retrouver mes cheveux longs et de les laisser devenir gras et bièreux. Fu Manchu? More like Yes Manchu.

(T) : Quand on est fan de Stoner, ne pas aller voir Fu Manchu aurait été un crime de lèse majesté. Malgré un son pas génial sous la Valley, ce qui est assez rare pour être signalé, le quatuor a balancé ses riffs dans la tronche des fans toujours plus nombreux. C’était fort, gras, puissant et lourd. Du bon vieux stoner comme on l’aime.

Gutterdämmerung (T) : Un film projeté sur la Warzone ? Sur le papier le projet était intriguant. Dans les faits, il fut exaltant. Il a fallu 5 ans pour réunir tous les caméos et pour réaliser ce film qui raconte l’histoire d’une guitare envoyée sur Terre et qui provoque une bagarre entre catholiques anti rock n’Roll et ceux étant pour. Iggy Pop, Grace Jones, Josh Homme, Lemmy et j’en passe. Avec un groupe jouant en live la bande-originale, composée de reprises de classiques du Metal, avec un Henry Rollins au top de sa forme, Gutterdämmerung est LA surprise de ce festival. Mais des surprises comme celle-ci, j’en redemande à foison. Gifle/20

29088

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén