Vendredi Warzone #58 – Suburban Scum

Après trois épisodes loin des USA, le berceau de la bagarre, je me devais d’y revenir cette semaine pour vous présenter un groupe bien trop méconnu à mon goût : Suburban Scum.

Ma découverte de Suburban Scum est pour une fois totalement indépendante de Hate5Six, assez rare pour être souligné quand il s’agit d’un groupe de HxC ricain. En effet c’est grâce à un split entre Suburban Scum et Incendiary que je suis tombé pour la première fois sur le groupe du New Jersey. En 2010 les deux groupes unissaient leur force pour sortir un split de quatre titres qui contient notamment l’incroyable « God’s Country » pour Incendiary et le non-moins génial « Drifter » chez Suburban Scum.

C’est donc juste après ma première écoute de cet EP que je me suis lancé sur le seul et unique album du combo à ce jour, Ultimate Annihilation ayant vu le jour en 2016. Produit par l’incroyable Will Putney, on y retrouve bien entendu Brendan Garrone d’Incendiary mais aussi Justice Tripp de Trapped Under Ice et Angel Du$t pour deux morceaux aussi intelligent que jouissif. Suburban Scum propose musicalement une recette un peu différente de ses compères car on est sur une hardcore qui se teinte fortement de passage thrash par moment. Ce sont vraiment les riffs de guitare qui différencie le combo de ses compères de la scène musicale et géographique je trouve. En ce qui concerne le chant, Ryan Taylor me fait souvent penser à Walter Delgado de Rotting Out dans sa manière de nous balancer les paroles en pleine face.

Il y a de forte chance que le groupe ne sorte plus de musique car ils sont bien discret depuis la sortie de l’opus en 2016, c’est très souvent le cas dans notre scène mais il n’est jamais trop tard pour vous envoyer une bonne dose de hardcore bien sentit dans les chicots.